Lot 2. CHARLES II DE NAVARRE, DIT « LE MAUVAIS » (1332-1387) Lettre...

Starting price:€ 1 000
Auction date:03.11.2020   14:30 UTC +01:00
Archive
ID 420886
Lot 2 | CHARLES II DE NAVARRE, DIT « LE MAUVAIS » (1332-1387) Lettre...
CHARLES II DE NAVARRE, DIT « LE MAUVAIS » (1332-1387). Lettres closes aux « bourgois et habitants de Reins », à propos de l’assassinat du connétable de France Charles de la Cerda. Données « à Evreux, le XIe jour de Janvier » [1354].



1 page (180 x 300 mm). Encre brune sur peau de vélin. Contresignées par « Maistre P. Blanchet, secrétaire du Roy » et « Maistre Macé Guchery, secrétaire de mons. d’emprès les Jacobins ».

Provenance : au recto du manuscrit, à l’encre brune par une main du XVIIe siècle : « Raisons pour lesquelles il a fait mourir Charles Connestable de France » -- au verso, à l’encre noire par une main postérieure : « Charles de Navarre, fils de Jean d’Aragon et de Blanche de Navarre, sa femme » -- en 1865, lors de la publication du texte dans le Bulletin de la Société d’Histoire de France, ce manuscrit était dit faire « partie du cabinet de M. Monmerqué ».



Charles le Mauvais revendique l'assassinat du connétable de France, épisode majeur de la Guerre de Cent ans. Le 8 janvier 1354, à l’auberge de la « Truie-qui-File » située à L’Aigle, en Normandie, le connétable de France Charles de la Cerda est molesté avant d’être percé de coups d’épée. À l’origine de cet assassinat se trouve nul autre que Charles II de Navarre, dit "le Mauvais". Quelques mois aupravant, le roi Edouard III d’Angleterre s’apprétait à sceller une alliance avec le duché de Bretagne. Or une paix franco-anglaise serait désastreuse pour les intérêts de Charles le Mauvais, qui décide de se saisir du connétable, très proche du roi de France qui a donné son accord pour l’alliance, avec pour objectif de faire pression sur les négociations.

Charles de Navarre et son frère Philippe partent à la tête d’une petite troupe pour l’auberge où le connétable passe la nuit, se défont de ses fidèles mais le connétable est tué dans la rixe.

Quelques jours après l’assassinat, Charles de Navarre en endosse toute la responsabilité, rédigeant ces lettres closes adressées à la ville de Reims. Il y indique que le connétable "a parlé mauvaisement tout plain de villonnies et deshonnorables paroles, et que pis est a fait et traittié couvertement et malicieusement grands domaiges, périlz et enviz contre nous et aucuns de nos plus prochains amis de chair, lesquelles choses, ainssi mauvaisement dites et faictes, nous ne peuvions plus longuement souffrir, nous avons fait mourir ledit Charles ». Au roi Jean le Bon, profondément choqué par le meurtre d’un de ses fidèles, il affirme qu’il a été fait « pour le commun bien dou royaume ; et se par avanture monseigneur le Roy est un pou troublé de ce fait à ce commancement, dont moult nous peseroit, certes si croions-nous que se il n’a mauvais conseil, il en devra avoir grant joye quand il y aura bien pensé ».

Information about the auction

CHRISTIE'S
Address of auction
CHRISTIE'S
9 Avenue Matignon
75008 Paris
France
Business hours
Mo 09:00 - 00:00    00:00 - 18:00
Tu 09:00 - 00:00    00:00 - 18:00
We 09:00 - 00:00    00:00 - 18:00
Th 09:00 - 00:00    00:00 - 18:00
Fr 09:00 - 00:00    00:00 - 18:00
Sa closed
Su closed
Preview29.10.2020 - 02.11.2020
ConditionsBuyer Premium
Conditions of purchase
Shipping
  • Postal service
  • Courier service
  • pickup by yourself
Payment methods
  • Wire Transfer